Côté famille > Mon animal > Article

Mon chat a eu un choc : que faire ?

Que l’on parle d’êtres humains ou d’animaux, il s’agit en fait d’un état beaucoup plus grave que le léger sentiment de malaise ressenti après un accident bénin ou une frayeur que l’on appelle souvent «choc». Pour l’organisme, un choc se traduit par une circulation sanguine insuffisante qui peut entraîner la mort. Si vous avez l’impression que votre chat est en état de choc, contactez immédiatement votre vétérinaire.

Apprendre à reconnaître les signes avant-coureurs

- Faiblesse, mouvements convulsifs ou collapsus provoqués par un manque d’oxygénation du cerveau

- Perte de conscience

- Oreilles et pattes froides, gencives très pâles

- Pouls rapide mais faible

- Respiration rapide

- Regard fixe et pupilles dilatées

Si vous constatez la présence d’un ou de plusieurs de ces symptômes

- Contactez votre vétérinaire immédiatement: il faut faire vite, une injection intraveineuse peut être indispensable

- Enveloppez votre chat dans une couverture ou une serviette pour maintenir sa température corporelle. Evitez toutefois de lui appliquer une source directe de chaleur comme une bouillotte, qui induirait un mouvement circulatoire allant du cerveau et des organes internes vers la peau.

- Si votre chat est inconscient, maintenez-lui la tête à la hauteur du reste du corps, ou plus bas que le corps.

- Prenez son pouls et mesurez sa fréquence respiratoire toutes les demi-heures : posez deux doigts sur la partie intérieure de l’endroit où les pattes arrière sont rattachées au corps. Notez ces informations à l’intention du vétérinaire pour qu’il en ait connaissance aussitôt qu’il pourra se rendre chez vous.

- S’il est inconscient, qu’il a des crampes ou qu’il vomit, n’administrez rien à votre chat par la bouche.

À lire également