Côté bébé > Le Quotidien de bébé > Article

Constipation du bébé : Que faire ?

Le Club Nestlé Réunion vous livre quelques conseils pour bébé.

Les parents s’intéressent de près au contenu des couches de leur bébé. En cas d’absence de selles durant plusieurs jours, ils redoutent vite la constipation de bébé.

«Être constipé », pour le bébé, comme pour l’adulte, se traduit par une raréfaction des selles. Dès que les matières fécales sont dures, sèches, en petites billes, ou difficiles à émettre, cela signifie qu’il y a un dysfonctionnement du transit intestinal. Le nouveau-né peut également souffrir de maux de ventre, bien que les coliques du nouveau-né ne soient pas à confondre avec de la constipation.

Avant 4 semaines, le bébé allaité peut avoir plusieurs selles par jour, puis après 1 mois, il arrive qu’il ne fasse plus qu’une selle tous les 3, 4, voire 8 jours, sans que cela ne le perturbe.

Quand un bébé est constipé, bien souvent, ce dérèglement est « fonctionnel ». C’est à dire qu’il ne résulte pas d’une maladie du bébé. Sans gravité et plutôt fréquente chez les petits de 0 à 36 mois, cette constipation se prend en charge facilement.

Les raisons de la constipation chez bébé :

Un changement de rythme de vie et de repères, comme par exemple, l’entrée en crèche ou l’entrée à l’école ou une diversification alimentaire peuvent provoquer parfois de la constipation chez bébé. En effet, l’introduction d’aliments solides qui obligent le système digestif à s’adapter aux nouveaux aliments crée quelques complications chez certains enfants.

Remèdes pour vaincre la constipation

Au moment de la diversification alimentaire, il ne faut pas oublier de proposer au bébé, de l’eau pendant et entre les repas. En cas de constipation, il faut limiter la consommation de riz, bananes et carottes et privilégier les compotes de pruneaux, les légumes riches en fibres ou les jus d’orange. L’alimentation est le levier principal pour lutter contre la constipation.

Sans un avis médical, il est fortement déconseillé de donner un médicament à l’enfant, tel qu’un suppositoire de glycérine ou autres sirops aux vertus laxatives.

Certains enfants sont naturellement plus enclins à être constipés que d’autres, sans que cela ait des conséquences sur leur santé. Il est impératif de consulter un médecin notamment quand l’enfant :
- perd du poids.
- a très mal : au ventre et en allant à la selle.
- a des fissures anales et du sang dans les selles.

À lire également